Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la Fondation David Parou Saint-Jacques

Commenter l'actualité des chemins de Compostelle et informer les pèlerins. Sortir des clichés et quitter les sentiers battus pour donner une nouvelle vision de Compostelle. Montrer les origines du pèlerinage contemporain.

Acheter un guide ?

Publié le 19 Mars 2008 par Jacques in Les conseils de Pierre

Extrait d'une question posée à Pierre :
Excusez moi d'abuser de votre amabilité, mais je me permets de vous poser une ultime question. L'achat de guides est-il indispensable. On conseille à-tout-va l'achat du Miam miam dodo, est-il vraiment un indispensable? Je veux dire par là que cela me dérange un peu de me lancer dans de tels achats, que je trouve un peu en contradiction avec l'esprit d'un pélerinage.
Qu'en pensez-vous, vous qui avez déjà pratiqué ? Est-ce nous promettre d'avance à un grand nombres de déconvenances supplémentaires ? Ou est-ce seulement un superflu pour une commodité dépassable ?

La réponse de Pierre :
L'achat de guide pour marcher est bien pratique car on sait par où il faut passer, les balisages pouvant vous échapper....
 Pour vous qui partez en vélo ..., c'est un peu différent car vous faites vous-même votre itinéraire qui peut passer exactement par là où vous le souhaitez. De plus, vous êtes tributaires des routes donc il vaut mieux avoir une carte routière un peu détaillée. .
 Quant au Miam-Miam-Dodo, ce n'est pas un guide à proprement parler. C'est tout simplement l'inventaire de tous le points d'hébergement, de ravitaillement et toutes autres adresses utiles, pharmacie, banque, gares etc. sur un fuseau de 5 km de part et d'autre du camino francès.
Je l'ai trouvé très pratique. Il vous permet de savoir, lorsque vous trouverez un gîte complet de savoir où se trouve le suivant ou un hébergement de remplacement. Il vous permet de savoir aussi où vous pouvez vous approvisionner, où tirer de l'argent, téléphoner etc.
Vous pouvez ou non choisir de vous le procurer, vous êtes libre.
 Je ne pense pas que ce soit trahir l'esprit du pèlerinage que de prévoir comment résoudre les problèmes qui se présenteront.
Il faut se souvenir que rien ne tombe tout cuit dans sa main et qu'il faut être le plus autonome possible afin de ne pas importuner les habitants du bord du chemin qui sont saturés de voir des centaines de pèlerins par jour, plus ou moins discrets  et à qui ils ne  doivent rien. .
 Maintenant, je vous conseillerai aussi de prendre une tente, puisque vous êtes en vélo, car l'affluence des pèlerins à certaines époques remplit les hébergements très rapidement. De plus, il faut savoir que très souvent les piétons sont prioritaires sur les cyclistes pour l'obtention des places dans les gîtes...
L'esprit du pèlerinage, c'est être humble et accepter ce qui vient.
Il faut aussi se souvenir que personne ne vous doit rien sous prétexte que vous êtes un pèlerin.
Je connais des personnes qui partent sans un sou et cherchent à se faire héberger et nourrir gracieusement. Je pense que c'est manquer de dignité. .... Pour quelle raison un étranger, sous prétexte qu'il est sur votre chemin devrait-ils dépenser son argent au profit de quelqu'un de passage,  qu'ils ne connaît pas et qui n'est pas dans le besoin ?
Imaginez que vous habitiez sur le passage de pèlerins qui vous demandent chaque jour l'hospitalité gracieusement. Accepteriez-vous ? Auriez-vous les moyens de subvenir à ces dépenses superflues ?
Non, le pèlerin jadis partait, il allait de sanctuaire en sanctuaire, et c'est lui qui laissait des offrandes ... Bien entendu, il y avait bien des miséreux, mais ils n'étaient pas la majorité.
Je conçois que le pèlerinage soit un moment de sacrifices, et là, je vous rejoints.
En partant, confiez-vous à saint Jacques et dites lui que vous vous allez prier sur (ce que l'on dit être) "sa tombe"  et qu'il fallait qu'il vous aide, que vous vous mettez sous sa protection.   Ayez confiance. Ensuite, si vous n'attendez pas que tout vous tombe tout cuit dans la main, vous verrez, ce sera une aventure formidable.
 J'espère avoir répondu à vos questions, et suis prêt à répondre encore si vous en avez d'autres.
 amitiés,
PP



Commenter cet article