Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la Fondation David Parou Saint-Jacques

Commenter l'actualité des chemins de Compostelle et informer les pèlerins. Sortir des clichés et quitter les sentiers battus pour donner une nouvelle vision de Compostelle. Montrer les origines du pèlerinage contemporain.

Conseil pour une pèlerine

Publié le 10 Mars 2009 par Ferpel in Les conseils de Pierre

Voici le message de Lucie à Pierre :
Depuis quelques temps j'envisage de parcourir seule le chemin de Compostelle. Pouvez-vous m'aider à préparer au mieux ce chemin ?
Et la réponse de Pierre :
Bonjour Lucie
On peut dire que vous avez de la chance. J'étais en train de regarder ma messagerie et lorsque j'ai vu un message sans motif d'objet, j'ai failli le mettre à la poubelle, ce que je fais généralement, pour éviter les messages indésirables qui sont monnaie courante...
Pourquoi l'ai-je ouvert? Dieu seul le sait.
Avez-vous du temps de libre ? D'où voulez-vous partir ? Comment ? * Seule ou accompagnée ? * À pied, * À bicyclette, * À cheval, * À pied avec un âne ?
Toutes ces question afin de vous guider le mieux possible.
Pourquoi ma première question ? Parce que à mon sens, si on en a le temps, le mieux est de partir de chez soi, comme le faisaient les pèlerins du temps jadis et de faire tout le trajet en une seule fois. Je sais, pour vous, il vous faudra environ trois mois en marchant tous les jours. En en parlant aujourd'hui, alors que vous ne vous y attendiez pas à ça doit vous paraître énorme. Non, ce n'est pas infaisable et si vous y souscrivez, vous serrez très étonnée de l'avoir fait aussi facilement.
Il y a une chose très dure, je le reconnais ! C'est de mettre la clef dans la serrure, de fermer la porte, de lui tourner le dos et de partir. Ensuite, le plus dur est fait. Bien entendu, il ne faut pas faire ça n'importe comment.
Tout d'abord, les premiers jours, il faut faire de très petites étapes pour débuter (15 à 20 km, pas plus, même si ça vous paraît trop peu !), même si vous vous êtes déjà un peu entraînée avant le départ. En effet, vous marchiez probablement sans sac. Même si vous aviez un sac, vous rentriez tous les soirs chez vous et aviez le temps de vous reposer avant la marche suivante... Ici, vous repartirez tous les jours... Donc en commençant par de petites étapes, ça vous permettra à votre corps de s'accoutumer, à vos pieds de bien prendre sa chaussure. (si vous aviez un petit échauffement le premier jour, ça vous permettra d'y remédier rapidement avant les ampoules, très handicapantes) ça vous permettra de bien régler l'équilibre de votre sac, et comme vous ne serez pas trop loin de chez vous, ça vous permettra de pallier à des manques du dernier moment s'il y en avait.. .
Ensuite, vous verrez que vous marcherez plus longtemps jours après jours et au bout d'une dizaine de jours, la marche sera pour vous un plaisir et vous n'aurez plus de douleurs musculaires. Vous pourrez marcher sans souci de votre corps et vous pourrez vivre avec la nature, la voir, la sentir, l'écouter, l'admirer, et vous rendre compte que vous êtes une grande chanceuse de pouvoir faire, en toute liberté ce Chemin qui vous trotte dans la tête depuis un certain temps. Au bout de deux mois, je faisais très couramment plus de 35 km par jours sans être plus fatigué que les premiers jours avec 20 km... Et surtout, le matin j'étais en pleine forme. Tout le monde peut partir de loin. J'ai suivi une personne qui était partie de Berne, en Suisse, et elle n'avait que quatre-vingt-deux ans... Vous êtes très probablement très loin du compte... Si vous partez en vous disant que Compostelle est à plus de 2000 km et que vous n'arriverez jamais au bout, vous avez tout faux Si vous vous dites aujourd'hui il faut que j'arrive à tel endroit, que vous vous serez fixé, et que vous ne pensez qu'à ça, c'est à dire qu'aux problèmes du jour : par où passer, où manger, où dormir, où me reposer, qu'est ce qu'il y a d'intéressant autour de moi... etc., ce sera très bien, et la journée sera bien pleine, et vous ne l'aurez pas vue passer. Vous vous rendrez compte au bout de quelques jours que vous avez fait un sacré bout de chemin sans vous en rendre compte;.. Vous en serez toute étonnée. Au bout de trois mois, vous serez triste de devoir déjà vous arrêter. Et puis, surtout, ayez confiance en vous. Si vous ménagez votre corps, que vous êtes à son écoute, que vous ne faites pas la course, tout ira très bien. Et puis, tout simplement, mettez-vous sous la protection de celui que vous allez rencontrer à Compostelle, et vous verrez tout se passera très bien. Vivez ce Chemin au jour le jour. Demain est un autre jour et tout s'arrange toujours. Bien entendu, ça ne veut pas dire qu'il ne faut pas y mettre du vôtre. Rien ne tombe tout cuit... Partir seule ou accompagnée ? Si vous voulez partir seule, pas de problème, vous ne serez pas la première ni la seule sur le chemin. Accompagnée, choisissez bien votre compagne(on) Il faut absolument que vous vous connaissiez très bien et que vous vous entendiez parfaitement. Sinon, ce pourrait-être très vite l'enfer. En effet, si chacun n'y met pas du sien, c'est comme en bateau. Ça devient invivable. Il faut que chacun soit tolérant avec l'autre, et se mette à sa porté. C'est aussi une leçon du Chemin... La tolérance et le partage. Partir à pied, en vélo, à cheval,à pied avec un âne, C'est parce que la préparation et l'équipement ne sont pas les mêmes. Partir de chez vous ou d'ailleurs ? Il n'y a aucun écrit qui vous dit qu'il faut partir d'un endroit plutôt qu'un autre en France. pour moi, le mieux est de partir de chez soi. D'une part, parce que c'et plus authentique d'autre part parce que vous êtes obligée, du moins en partant de chez vous de faire votre chemin toute seule, et de cheminer d'après les cartes IGN et la boussole. Les rencontres sur ce chemin peu parcouru par les pèlerins vous permettront d'avoir des rencontres très riches avec les autochtones, qui ne sont pas saturés par le passage des innombrables pèlerins tous les jours toute l'année... Ensuite, vous rejoindrez les chemins tracés dans pratiquement tous les associations départementales et ensuite un des "grands chemins " balisés et pourvus de guides à partir de là, vous ferez des rencontres toutes aussi intéressantes, mais d'un autre type, avec les pèlerins. Vous vous ferez des amis, souvent durables. Pour vous aider dans votre démarche, je vous envoie avec plaisir des fiches.. qui vous aideront, je l'espère à bien vous préparer. Pour ma part, je souhaite que votre entreprise se réalise pleinement et parfaitement. Je ne vous demanderai que deux petites choses en échange : priez pour nous sur le chemin envoyez nous un petit signe de vie pour nous dire comment ça s'est passé. Croyez en mon amitié jacquaire, PP
Commenter cet article

hager 29/04/2009 14:33

Bonjour,
Je voulez juste signaler l'ouverture d'un gîte à Mècle sur le chemin de compostelle voie d'Arles.A 5km de St gervais sur mare.
Voici l'adresse du blog http://gite.over-blog.org/
Sincèrement
Michel

Jérôme Lopez 30/03/2009 16:42

Bonjour,

Je viens de créer une nouvelle communauté:

"Pèlerins du monde"
Cette communauté rassemble des blogs de pèlerin de Saint Jacques de Compostelle, de Rome, de Jérusalem ou d'ailleurs...

Pour me rejoindre,
http://www.over-blog.com/com-1090487472/Pelerins_du_monde.html