Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de la Fondation David Parou Saint-Jacques

Commenter l'actualité des chemins de Compostelle et informer les pèlerins. Sortir des clichés et quitter les sentiers battus pour donner une nouvelle vision de Compostelle. Montrer les origines du pèlerinage contemporain.

Une initiation épicurienne pour un chemin mythique

Publié le 6 Juin 2010 par Ferpel in Actualité de Compostelle

Compostelle sans jouer au pauvre ... 

 ... sans la promiscuité des gîtes, sans ronflements ni punaises, sans porter son sac, avec des services haut de gamme...
L'hôtel Relais et Chateaux Les Deux Abbesses propose " Le Compostelle de luxe " pour les trois premières étapes au départ du Puy.

Le tarif proposé ne permettra qu'à un petit nombre de bénéficier de ces prestations. Ce " Compostelle " coûte pour quatre nuits ce que d'autres dépensent pour tout un pèlerinage.  Mais la fatigue des premières étapes sera la même pour ces privilégiés que pour les autres marcheurs (le poids du sac en moins puisqu'ils seront reconduits chaque soir au même lieu). Comme les autres, ils éprouveront le soleil, la pluie ou le vent ...  et feront des rencontres.
Conduits en taxi à la cathédrale du Puy, mais trop tard pour la Messe des pèlerins, ils y recevront la créanciale.
La magie du  Chemin de Compostelle n'appartient à personne car l'Esprit, comme le vent, souffle où il veut.

Souhaitons que tous ceux qui expérimenteront le chemin pendant ces trois jours d'initiation y trouvent l'envie de poursuivre jusqu'aux pieds de Monseigneur saint Jacques. Ils auront voyagé pendant ces trois jours comme Jean de Tournai, en 1490, qui faisait porter son sac et à chaque étape recherchait la plus belle auberge.

Voir le " Compostelle de luxe " sur le site des Deux Abbesses



Commenter cet article

J F F chemincompostelle 07/06/2010 12:39



Si l'on veut renouer avec les cheminants de jadis, il n'y a pas de honte. N'est-il pas vrai que les gens "de condition" séjournaient dans les châteaux avec leur
suite, tout pèlerins qu'ils étaient ?


Et puisque certains jouent aux pauvres, pourquoi pas jouer aux riches ?


3ème argument : apprendre à vivre le présent, c'est aussi jouir de ses bons côtés...


Je choisirais le château, symbole d'absolu !


(Il faudra que j'entre en contact avec vous, pour un projet qui me tient à coeur et qui vous intéressera...)


A bientôt,


J F F



Ferpel 25/07/2010 10:10



Merci de votre commentaire. J'attends donc votre projet.


Je reste accessible par courrier électronique ferpel@saint-jacques.info